Nom
Arafat, Yasser Sexe : M
Nom de naissance Mohammed Yasser Rahman Arafat al-Qudwa al-Husseini
né sur 27 août 1929 à 02:00 (= 02:00 )
Endroit Le Caire, Egypte, 30n03, 31e15
Fuseau horaire EET h2e (est l'heure standard)
La source de données
Conflit/non vérifié
Note Rodden JJ
Collectionneur : Rodden
Données d'astrologie s_su.18.gif s_vircol.18.gif03°14' s_taucol.18.gif s_cancol.18.gif22° 31 Asc. 18°09'
ajouter Yasser Arafat à 'mon astro'





Yasser Arafat
photo : Hans Jørn Storgaard Andersen, licence gfdl

Biographie

Chef de guérilla arabe de l'Organisation de libération de la Palestine. Lui et le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin a remodelé le Moyen-Orient avec un accord d'indépendance pour les Palestiniens, signé à Washington, DC à 11h46 HAE le 13 septembre 1993. Ils étaient des ennemis jurés jusqu'à quelques jours auparavant, sur la base de décennies de méfiance.

Arafat est né le cinquième enfant d'un marchand palestinien au Caire. En 1933, sa mère mourut et il fut envoyé vivre chez un oncle à Jérusalem, bien qu'il passa beaucoup de temps au Caire. En 1946, il a fait passer des armes en Palestine pour être utilisées dans la cause arabe et a rejoint des foules d'étudiants arabes en 1947-48 pour protester contre les tentatives de définir l'État d'Israël. Il quitte l'université en 1948 lors de la première guerre israélo-arabe pour rejoindre les combattants en Palestine. En 1950, il a créé une Ligue des étudiants palestiniens au Caire et a exercé plusieurs mandats à sa tête. Il a obtenu un baccalauréat en 1956 en génie architectural. La même année, il a déménagé au Koweït où il a travaillé pour le département des travaux publics. Il dirigea plus tard sa propre entreprise de construction avec succès et son nom de guerre, Abu Ammar, signifiait Père de la construction. En 1959, avec d'autres Palestiniens du Koweït, il fonde le Fatah, un mouvement politique voué au Mouvement de libération nationale palestinien et appelle à la lutte armée contre Israël. Arafat a déplacé sa base à Damas et a commencé à s'agiter et à s'organiser alors qu'il voyageait entre la Syrie et la Jordanie. La Jordanie et l'Égypte se sont finalement détournées du mouvement et, sous le roi Hussein, la Jordanie a tenté de bloquer les attaques. Une inimitié amère entre Arafat et le roi Hussein s'ensuivit finalement.

En 1965, le Fatah avait émergé du statut d'organisation clandestine et avait tenté une série d'attaques contre Israël. Après la guerre des Six Jours qui a entraîné une défaite arabe en 1967, Arafat a été contraint de fuir en Jordanie. En 1969, il prend la tête de l'Organisation de libération de la Palestine. Le mouvement d'Arafat est devenu si puissant que le roi de l'époque, Hussein, a lancé ce qui est maintenant connu sous le nom de Septembre noir 1970 contre les partisans d'Arafat.

Maintenant au Liban, Arafat a prononcé un discours devant l'ONU en 1974 qui a attiré l'attention du monde entier sur la cause palestinienne. En 1976, la guerre civile au Liban a permis aux Palestiniens d'établir une base dans le sud du Liban à partir de laquelle ils ont lancé des attaques contre Israël. Israël a envahi le Liban avec des conséquences désastreuses pour les Palestiniens.

En 1982, Arafat s'enfuit à Beyrouth avec ses fidèles mais l'armée israélienne le chassa et il se rendit en Tunisie. L'année 1987 a vu la première Intifada ou soulèvement palestinien, avec l'agitation et l'organisation d'Arafat depuis la Tunisie. En 1992, il était le seul survivant lorsque son jet privé s'est écrasé. Lorsque l'Irak a envahi le Koweït en 1991, Arafat a soutenu le dictateur irakien et a perdu le soutien de nombreux autres pays arabes du Moyen-Orient. Lorsqu'en 1991, les Américains ont envahi l'Irak, ils ont expulsé les milliers de Palestiniens qui s'y étaient installés. Arafat a négocié une paix avec les Israéliens avec le soutien des États-Unis En 1993, il a signé un accord donnant aux Palestiniens le contrôle de la majeure partie de la bande de Gaza et de 27 % de la Cisjordanie, et il a partagé le prix Nobel de la paix en 1994 pour son travail sur ce sujet. accord. Il est ensuite retourné à Gaza et s'est engagé dans des pourparlers de paix en 1997. Pendant tout ce temps, Arafat établissait des monopoles gouvernementaux à Gaza et semblait ignorer les pauvres. Beaucoup de ses propres gens ont critiqué sa capacité à gouverner la Palestine, et son incapacité ou sa réticence à arrêter les attaques terroristes palestiniennes a suscité la critique des États-Unis. La deuxième Intifada a eu lieu en 2000. Dans la guerre contre le terrorisme déclarée par les États-Unis après les attaques contre le World Trade Center et le Pentagone en 2001, Arafat a dénoncé Ben Laden et exprimé sa sympathie pour les pertes américaines. Dans le même temps, d'anciennes inimitiés ont éclaté une fois de plus dans des échanges sanglants avec des Israéliens tout aussi militants. Depuis 2001, Arafat est confiné dans son complexe de Ramallah par l'armée israélienne

Arafat aurait souffert de la maladie de Parkinson depuis les années 1990, bien que certains collaborateurs aient affirmé que ses tremblements étaient causés par des dommages neurologiques subis lors de son accident d'avion en 1992. Il a épousé sa secrétaire Suha Tawil en 1991 et ils ont eu une fille en 1995.

En octobre 2004, Arafat a manqué plusieurs réunions importantes et ne s'est pas présenté aux prières du Ramadan. On disait qu'il souffrait de la grippe ou d'une maladie similaire. Cependant, son état s'est aggravé et il a demandé un traitement médical à l'extérieur de son complexe de Ramallah. Le 28 octobre 2004, les médecins ont diagnostiqué une déficience plaquettaire. Avec un passage sûr promis par le Premier ministre israélien Ariel Sharon, un Arafat frêle et mince a été transporté par avion vers un hôpital parisien le 30 octobre où les médecins ont peu après exclu la leucémie mais, à part le rapport supplémentaire d'un nombre élevé de globules blancs, attendaient les résultats de d'autres tests afin de poser un diagnostic. L'état d'Arafat s'est rapidement aggravé et il a sombré dans le coma. A 03h30 CET le 11 novembre 2004, Arafat est décédé dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital militaire d'instruction Percy à Clamart, en France, selon le porte-parole du général Christian Estripeau. Il avait souffert d'une hémorragie cérébrale et d'un coma, mais la cause de sa mort est encore inconnue. Il a été transporté par avion au Caire pour des funérailles militaires et, le 12 novembre 2004, alors que la foule manifestait une grande émotion pour leur chef déchu, Arafat a été enterré à Ramallah. Ses disciples expriment leur espoir que son souhait d'être enterré à Jérusalem serait un jour exaucé.

Peu de temps après la mort d'Arafat, son frère est décédé à 17h20 le 1er décembre 2004 à l'hôpital palestinien du Caire, en Égypte, où il avait été soigné pour un cancer de l'estomac.

Fathi Arafat était le fondateur de la Société palestinienne du Croissant-Rouge et avait 67 ans au moment de sa mort.

En juillet 2012, des concentrations anormalement élevées de 210Po ont été détectées dans les vêtements et les effets personnels d'Arafat. L'exhumation de son corps est discutée pour d'autres études concernant un éventuel empoisonnement radioactif.

Lien vers la biographie Wikipédia

Lien vers le forum de discussion Astrodienst

Des relations

  • relation d'associé avec Avnery, Uri (né le 10 septembre 1923)
  • relation d'associé avec Peres, Shimon (né le 16 août 1923). Notes : Prix Nobel de la paix partagé, 1994
  • relation parent->enfant avec Arafat, Zahwa (né le 24 juillet 1995)
  • relation de conjoint avec Arafat, Suha (né le 17 juillet 1963)

Événements

  • Mort de Mère 1933
  • Relation : Mariage 1991
  • Santé : Accident (Non mortel) 1992 (crash d'avion, seul survivant)
  • uvre : Great Achievement 13 septembre 1993 à 11h46 à Washington, DC (accord de paix signé)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Famille : Modification des responsabilités familiales le 24 juillet 1995 (fille née)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Santé : Diagnostic médical 28 octobre 2004 (carence plaquettaire)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Social : Institutionnalisé - prison, hôpital 30 octobre 2004 (à Paris)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Mort par maladie le 11 novembre 2004 à 03h30 à Paris, France (cause inconnue, suite au coma, 75 ans)
    graphique Placidus Equal_H.

Remarques sur les sources

Thomas Kiernan, 1976 'Arafat, l'homme et le mythe' (1976, p.33) 'La mère a accouché le 26 août 1929, quelques heures après le matin du 27, elle a accouché prématurément de son quatrième garçon au Caire.' (p.23) « Il n'y a aucune information absolue sur son lieu de naissance ; un cousin dit qu'il s'est jadis vanté d'avoir détruit les archives du bureau du Caire afin de souligner son image de né à Jérusalem'

Bill Meridian envoie une page Xerox de W.H. Allen, 'Derrière le mythe, Yasser Arafat' (publié pour la première fois au Royaume-Uni en 1990, édition de poche révisée par Corgi 1991) 'Mohammed Abdel-Raouf Arafat al-Qudwa al-Husseini était, selon son dossier universitaire, né au Caire le 4 Août 1929, sixième enfant d'Abdel Raoul al-Qudwa al-Husseini.'

Shelley von Strunckel a une date de sa femme Suha, via un ami commun, du 24 août 1929, 02:00 AM EET, Le Caire. L'ACDI se rend le 27 septembre 1929, au Caire, en Égypte, à 2 heures du matin.

Carole Hemingway rapporte que biographie.com déclare que

« Sa date et son lieu de naissance sont contestés ; alors qu'il prétend être né le 4 août 1929, à Jérusalem, un acte de naissance donne la date du 24 août 1929, au Caire, en Égypte.'

LMR note que dans une interview dans un journal, il a expliqué que les « faits » ou la « vérité » tels que connus de l'esprit occidental ont une interprétation plus flexible au Moyen-Orient.