Nom
François II, empereur romain germanique Sexe : M
né sur 12 février 1768 à 04h30 (= 04h30 )
Endroit Florence, Italie, 43n46, 11e15
Fuseau horaire LMT m11e15 (est l'heure moyenne locale)
La source de données
Cité BC/BR
Note Rodden AA
Collectionneur : Müller
Données d'astrologie s_su.18.gif s_aqucol.18.gif23° 02' s_sagcol.18.gif s_capcol.18.gif05 ° 43 Asc. 04°20'
ajouter l'empereur romain germanique François II à 'mon astro'





Empereur du Saint-Empire François II

Biographie

Dernier empereur romain et premier empereur d'Autriche (François Ier), François était le fils de Léopold II, auquel il succéda en 1792. Son premier acte fut d'abandonner la politique pacifique de son père en rejoignant Frédéric-Guillaume II. de la Prusse dans une guerre contre la Révolution française, Le résultat fut que par le traité de Campo Formio (1797) l'Autriche renonça aux Pays-Bas et à la Lombardie, mais obtint en échange le territoire de Venise, avec la Dalmatie et l'Istrie. Après un court intervalle, la guerre est reprise, avec des subventions de l'Angleterre et des troupes de Russie, mais François, vaincu à Hohenlinden et Marengo, doit signer la paix de Lunéville en 1801. Une troisième attaque contre la France se termine par le désastre d'Austerlitz (1805 ), après quoi François, trouvant même son pouvoir nominal en Allemagne du Nord détruit par l'organisation napoléonienne de la Confédération du Rhin, abandonna volontairement le titre d'« empereur romain élu » (16 août 1806), mettant ainsi fin à une succession qui avait théoriquement ininterrompue depuis César, et abandonnant un titre porté par les Habsbourg avec peu d'intermittences depuis le XIIIe siècle. Il s'était déjà, en 1804, proclamé empereur d'Autriche. L'humiliation suprême du règne a été atteinte en 1809, quand, après Wagram, François a dû donner sa fille, Maria Louisa, en mariage à l'usurpateur Bonaparte, en plus de céder une grande partie de ses domaines. Dès lors, l'Empereur confia la direction des affaires à Metternich, dont la politique lui permit de rompre l'alliance avec Napoléon et de plus que recouvrer ses pertes territoriales.

De sa première épouse Elisabeth de Wurtemberg, il a une fille, et sa seconde épouse Maria Teresa des Deux-Siciles, a donné naissance à huit filles et quatre fils.

Il décède le 2 mars 1835 à Vienne à 00h45 LMT (« à trois quarts du matin »).



Lien vers la biographie Wikipédia

Des relations

  • relation parent->enfant avec Ferdinand Ier, empereur d'Autriche‏ (né le 19 avril 1793)
  • relation parent->enfant avec Franz Karl, archiduc d'Autriche (né le 7 décembre 1802)
  • relation parent->enfant avec Josef Franz, archiduc d'Autriche (né le 9 avril 1799)
  • relation parent->enfant avec Karoline Ferdinande, archiduchesse d'Autriche (née le 8 avril 1801)
  • relation parent->enfant avec Karoline Léopoldine, archiduchesse d'Autriche (née le 8 juin 1794)
  • relation parent->enfant avec Karoline Ludovika, archiduchesse d'Autriche (née le 4 décembre 1795)
  • relation parent->enfant avec Ludovika Elisabeth, archiduchesse d'Autriche (née le 17 février 1790)
  • relation parent->enfant avec Maria Anna, archiduchesse d'Autriche (1804) (née le 8 juin 1804)
  • relation parent->enfant avec Maria Klementine, archiduchesse d'Autriche (née le 1er mars 1798)
  • relation parent->enfant avec Maria Léopoldine, archiduchesse d'Autriche (née le 22 janvier 1797)
  • relation parent->enfant avec Marie Louise, duchesse de Parme (née le 12 décembre 1791)
  • relation enfant->parent avec Léopold II, empereur romain germanique (né le 5 mai 1747)
  • relation enfant->parent avec Maria Luisa, impératrice du Saint Empire romain (née le 24 novembre 1745)
  • relation de conjoint avec Karoline, impératrice consort d'Autriche (née le 8 février 1792). Notes : 1816-1835
  • relation de conjoint avec Maria Ludovika, impératrice consort d'Autriche (née le 14 décembre 1787). Remarques : 1808-1816
  • relation de conjoint avec Maria Teresa, impératrice du Saint Empire romain (née le 6 juin 1772)
  • relation fraternelle avec Alexandre Léopold, archiduc d'Autriche (né le 14 août 1772)
  • relation de fratrie avec Ferdinando III, grand-duc de Toscane (né le 6 mai 1769)
  • relation fraternelle avec Johann, archiduc d'Autriche (né le 20 janvier 1782)
  • relation de fratrie avec Joseph d'Autriche, Palatin de Hongrie (né le 9 mars 1776)
  • relation fraternelle avec Karl, archiduc d'Autriche (né le 5 septembre 1771)
  • relation de fratrie avec Ludwig, archiduc d'Autriche (né le 13 décembre 1784)
  • relation fraternelle avec Maria Amalia, archiduchesse d'Autriche (1780) (née le 15 octobre 1780)
  • relation fraternelle avec Maria Anna, archiduchesse d'Autriche (1770) (née le 21 avril 1770)
  • relation fraternelle avec Maria Clementina, archiduchesse d'Autriche (née le 24 avril 1777)
  • relation fraternelle avec Marie-Thérèse, reine consort de Saxe (née le 14 janvier 1767)
  • relation fraternelle avec Rodolphe, archiduc d'Autriche (né le 8 janvier 1788)

Événements

  • Relation : Mariage le 6 janvier 1788 (avec Elisabeth von Württemberg (née le 21 avril 1767 Treplow))
    graphique Placidus Equal_H.
  • Autre Décès 18 février 1790 (Décès de la première épouse (Elisabeth))
    graphique Placidus Equal_H.
  • Travail : Acquérir un statut social le 11 août 1804 (Empereur d'Autriche (François Ier))
    graphique Placidus Equal_H.
  • Mort par maladie le 2 mars 1835 à 00h45 à Vienne (fièvre inflammatoire)
    graphique Placidus Equal_H.

Remarques sur les sources

Arno Muller, tome 2

Sy Scholfield a transmis les mêmes données dans un reportage republié à l'occasion du 100e anniversaire de sa mort dans « Wiener Zeitung », 12 février 1868, p. 4 : « Selon le journal viennois de 1768, n° 14, le Curier a apporté la nouvelle surprenante que Son Altesse Royale l'Archiduc Archiduc de Toscane avait un Archiduc en bonne santé et bien formé le 12e matin après quatre heures les deux cour grand-ducale et de tout le pays ont été heureusement livrés ... '(Selon le journal viennois de 1768, n° 14, le courrier a apporté la nouvelle étonnante que son Altesse Royale, l'archiduc-grand-duc de Toscane, le le 12, après quatre heures du matin, fut heureusement délivré d'un Archiduc sain et bien formé, à la joie générale des deux Maisons grand-ducales, ainsi que de tout le pays...).

Source des données sur les décès : Wiener Zeitung (« fièvre inflammatoire / fièvre) à Knappich, Die Habsburger Chronik