Nom
Villemin, Christine Sexe : F
né sur 13 juillet 1960 à 00h30 (= 00h30 )
Endroit Cirey sur Vezouze, France, 48n35, 6e57
Fuseau horaire CET h1e (c'est l'heure normale)
La source de données
Cité BC/BR
Note Rodden AA
Collectionneur : Petitallot
Données d'astrologie s_su.18.gif s_cancol.18.gif20° 34' s_piscol.18.gif s_taucol.18.gif17°45 Asc. 10° 17'
ajouter Christine Villemin à 'mon astro'





Biographie

Suspecte française d'homicide, la mère de Gregory, quatre ans, dont le corps attaché a été retrouvé dans la Vologne le 16/10/1984. Plus tard, la famille a reçu des lettres anonymes et des appels téléphoniques au sujet du crime, et elle a été accusée le 7/05/1985 d'avoir tué son fils. Elle a tenté de se suicider après avoir eu un autre bébé. Les charges n'ont été abandonnées que des années plus tard, le 02/03/1993.

Bernard Laroche, l'oncle de Grégoire, était également suspect. Le 2/04/1985, les charges ont été abandonnées et il a été libéré. Non convaincu de son innocence, le mari de Christine, Jean-Marie Villemin, assassine Laroche à Autmonzey le 29/03/1985.

Lors du très médiatisé procès de Villemin, il est apparu que la famille était la cible d'une personne malfaisante passant des appels téléphoniques et des lettres anonymes. Le juge Lambert, véritable girouette, a mené l'enquête au gré de ses sautes d'humeur. Il a inculpé Bernard Laroche, un cousin du père de l'enfant, du crime puis l'a relâché quelques semaines plus tard. Il a retiré l'affaire des mains de la police locale et l'a remise au police judiciaire (quelque chose comme le FBI.)

Estimant que son cousin était coupable du meurtre de son fils, Jean-Marie Villemin a saisi la justice et a tué Bernard Laroche avec un fusil de chasse le 29/03/1985. Le même jour, il se rendit et fut emprisonné. L'enquête du juge Lambert s'est alors tournée vers Christine Villemin qu'il a arrêtée pour l'homicide volontaire de son fils. Les avocats ont obtenu sa libération en dix jours. Le 17/03/1987, le juge Maurice Simon a repris l'enquête et a fixé une autre date de procès.

Le 02/03/1993, à la suite de la nouvelle enquête, la cour d'appel de Dijon a disculpé Christine Villemin. Le 11/03/1993, le procès de Jean-Marie Villemin s'ouvre à Dijon. Après six semaines de procédure laborieuse pour corriger les incohérences du système judiciaire, Jean-Marie a été condamné à cinq ans de prison dont un an avec sursis. Déjà détenu depuis 33 mois, il a été libéré le 30/12/1993.

Lien vers la biographie Wikipédia (français)

Des relations

  • relation parent->enfant avec Villemin, Grégory (né le 24 août 1980)
  • relation de conjoint avec Villemin, Jean-Marie (né le 30 septembre 1958)

Événements

  • Décès de l'enfant le 16 octobre 1984 (Corps de Grégoire retrouvé dans la Vologne)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Relation : Période difficile 29 mars 1985 (Le mari tue Bernard Laroche)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Crime : Arrestation le 5 juillet 1985 (Accusé du meurtre de Gregory)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Divers : Libéré d'attente le 3 février 1993 (accusations de meurtre rejetées)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Relation : Période difficile 3 novembre 1993 (début du procès pour meurtre de Jean-Marie)
    graphique Placidus Equal_H.
  • Divers : Libéré d'attente le 30 décembre 1993 (Jean-Marie libéré de prison)
    graphique Placidus Equal_H.

Remarques sur les sources

Petitallot cite B.C., Cadran No.4, 1/1994, de Régine RUET dans l'Astrlogue No.. 73

Régine RUET dans Astrologue n°73